CLIQUEZ AUSSI SUR L'IMAGE POUR VOIR LE ROMAN SUIVANT

Roman
16x24 cm
ISBN : 978-2-37231-030-7
19 €

Gilles Goiset
La Belle Meunière de Grattedos

Une saga qui court de 1744 à 1844, parmi d’importants temps forts de l’histoire : l’Ancien Régime, la Révolution, le Premier Empire, la Restauration et la Monarchie de Juillet. Une héroïne, Isabelle, qui allègrement traverse pratiquement ce siècle en affichant, sans cesse, une forte volonté, un caractère à la fois bien trempé et conciliant. La famille, le service des autres, le respect, la liberté et la fraternité tiennent une grande place dans sa longue existence. Et puis, il y a l’Amour, nous devrions dire les amours, celui impossible du jeune Toineau, celui équilibré et prolifique de Jacques, celui des vieux jours en compagnie d’Onésime. Derrière les êtres qui s’animent, principalement les Pacot et les Nancourt, toute une vie rurale s’affiche avec ses pratiques, ses us et ses coutumes, son repli sur des habitudes communautaires ou, au contraire, sur l’ouverture au progrès,sur ses métiers, du simple journalier au riche laboureur et au notable, du marchand ou de l’artisan au notaire, du modeste charbonnier au peintre en faïence.
Bien sûr, le cadre se découpe sur un village florissant et rayonnant par sa faïencerie et ses foires, en l’occurrence celui de l’auteur : Aprey, mais principalement sur un de ses sites, toujours existant mais fortement transformé : le moulin de Grattedos, sur la rivière Vingeanne. Lui aussi connut bien des vicissitudes au cours d’une centaine d’années qui le conduisirent du terrier seigneurial et des « banalités » au XVIIIe siècle à la propriété privée ou communale, qu’affiche le cadastre de 1838 en traits colorés.
Comme un clin d’oeil, au cours de l’épisode de Waterloo, l’auteur fait réapparaître le héros d’un de ses précédents romans, Mémoires d’un juste, en la personne d’Henri Balaguère, qui connut, si l’on veut bien s’en rappeler, une très longue vie au service de la juste cause.